Sections
Accueil UNamur > Agenda > Défense de thèse en sciences chimiques
événement

Défense de thèse en sciences chimiques

Analyse de l'activité étudiante lors de séances de laboratoire de chimie : vers une compréhension des raisonnements adoptés lors de l'écriture de résultats expérimentaux et de l'acquisition des techniques de dilution et de titrage colorimétrique

Catégorie : défense de thèse
Date : 10/09/2020 16:00 - 10/09/2020 19:00
Lieu : PA02
Orateur(s) : Céline PICRON
Organisateur(s) : Philippe SNAUWAERT

Jury

  • Steve LANNERS (UNamur), président
  • Philippe SNAUWAERT (UNamur), promoteur et secrétaire
  • Isabelle GIRAULT (Université de Grenoble-Alpes)
  • Bernard LEYH (ULiège)
  • Sephora BOUCENNA (UNamur)
  • Johan WOUTERS (UNamur)

Résumé

Actuellement, il paraît inconcevable de faire des études en sciences expérimentales sans avoir réalisé de séances de laboratoire. Pourquoi ? Quels acquis d’apprentissage poursuit-on ? Les activités expérimentales sont l’occasion d’acquérir de nombreuses compétences scientifiques, techniques, transversales, … dont l’atteinte est poursuivie tout au long du cursus.

En première année d’études dans un domaine scientifique, à l’Université de Namur, les séances de laboratoire de chimie mettent l’accent, entre autres, sur le report de résultats expérimentaux avec une précision adéquate. Les appareils de mesure employés ont une précision finie qu’il est nécessaire de faire apparaître lors de la retranscription des résultats. Comment les étudiants en tiennent-ils compte ? Quels raisonnements emploient-ils lorsqu’ils transcrivent leurs résultats ? Quelles sont les erreurs commises ? Comment les expliquer ?

Des tests et des entretiens ont permis de mettre au jour les logiques utilisées par les étudiants et de construire un outil d’enseignement. Cet outil a visiblement un impact sur les apprentissages mais nécessite d’être intégré dans une structure plus large.

Un autre objectif important lors de ces activités est l’acquisition de techniques de laboratoire telles que la dilution et le titrage colorimétrique. Une observation des étudiants en laboratoire révèle que les actes réalisés ne correspondent pas tous à la tâche qui leur a été prescrite. Une catégorisation de tous ces actes montre non seulement que les étudiants effectuent des gestes techniques, souvent accompagnés d’interactions entre étudiants et avec l’encadrant, mais aussi des gestes semblant être sans lien avec la manipulation à effectuer. Ces derniers ont été qualifiés de « parasites ». Quel sens les étudiants donnent-ils aux gestes techniques et parasites qu’ils posent ? Pour répondre à cette question, nous avons repéré, au travers d’entretiens, les ressources employées par les étudiants ainsi que les raisons de leur utilisation. Il s’avère que les ressources humaines (encadrant et autres étudiants) peuvent avoir un impact considérable sur l’activité et que certains gestes « parasites » puissent en réalité servir de moment de réflexion, qu’ils soient utiles à l’apprentissage. Les gestes techniques, quant à eux, sont, en début d’apprentissage, généralement réalisés parce qu’ils sont décrits. Ce n’est que dans la suite du cursus que les étudiants prennent conscience des raisons sous-tendant certains des actes posés

 

La soutenance de thèse sera publique selon les modalités sanitaires en vigueur le jour de son déroulement.

Pour suivre la soutenance à distance: <https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3a77ae463b13f94f4d9dc6bc825efbdbe5%40thread.tacv2/1594112290820?context=%7b%22Tid%22%3a%225f31c5b4-f2e8-4772-8dd6-f268037b1eca%22%2c%22Oid%22%3a%22ab5a1c64-93e9-472e-9593-c6d2e47ba879%22%7d>

Télecharger : vCal